Attentat de Nice : unité et solidarité nationales

Après l'odieux attentat terroriste de Nice du à l'Etat Islamique, la priorité n'est pas aux divisions politiciennes déplacées mais à l'unité et la solidarité nationales, à l'esprit du 18 juin 1940 (photo de la commémoration).

Je serai donc au coté du Préfet de la Loire lundi 18 juillet à midi pour l'hommage solennel aux victimes.

Je rappelle les termes de mon communiqué de presse du 15 juillet, qui a échappé à certains medias :

Le terrible attentat de Nice, un 14 juillet, est une nouvelle agression contre la France, ses valeurs de liberté, égalité, fraternité. Toutes mes pensées, ma solidarité et mon soutien vont à cet instant aux victimes, à leurs proches, à l'ensemble des niçois.

Au-delà du renforcement des mesures de sécurité qui viennent d'être annoncées, la force de notre pays réside dans son unité, sa capacité de rassemblement autour de ses valeurs universelles.

La France doit continuer à vivre et à faire face, par tous les moyens, au terrorisme islamiste et au totalitarisme que ce dernier voudrait imposer au monde.

 

A LA UNE