8 mars, une journée internationale des droits des femmes censurée à Saint-Etienne

Le 8 mars donnait lieu depuis 2009 à Saint-Etienne à une vraie mobilisation de nombreuses associations avec l'appui de la Ville, et tout devait se poursuivre ainsi. Mais voilà que la municipalité de droite ne supporte pas l'utilisation du mot "genre" dans les ateliers préparatoires, ce qui a provoqué le retrait de la Ligue des Droits de l'Homme, SOS Racisme et Amnesty International.

Les néo-conservateurs et intégristes ont donc désormais un pied à la mairie, ce qui ne peut-être que particulièrement inquiétant. Le mot "démocratie" sera-t-il le suivant à être exclu du dictionnaire UMP-UDI de notre ville ?

Une dérive consternante, après les atteintes à la laïcité déjà constatées depuis 11 mois.

A LA UNE