Communiqués

Terrorisme, immigration, environnement, inégalités...

Publié le : 02 Oct 2019

Le terrible attentat de la Préfecture de police de Paris vient de le rappeler : le terrorisme islamiste n'est pas erradiqué dans notre pays. Y parvenir sera long et difficile, exigera une vigilance et des moyens encore accrus. Avec la thématique du renforcement de la sécurité qui lui est liée, il continuera durablement et légitimement à être l'une des préoccupations majeures des français.

D'une autre nature, la pression migratoire sur l'Europe a peu de chance de se réduire, comme en témoignent la situation dramatique de l'ile de Lesbos en Grèce et plus près de nous la concentration de migrants en Libye : là encore,  les difficultés rencontrées inquiètent une large majorité de nos compatriotes, alors que la réussite dépend de politiques de long terme conduites avec d'autres pays.

L'accélération du réchauffement climatique est une autre préoccupation justifiée qui ne cesse de progresser dans toute la population, notamment les plus jeunes : l'attente de nouvelles politiques beaucoup plus ambitieuses et efficaces devient une exigence immédiate auprès des élus.

Enfin, les inégalités sociales exacerbées par la mondialisation au bénéfice des ménages très aisés choquent de plus en plus au moment où des efforts sont demandés à tous : l'attente de justice fiscale et sociale est considérable.

L'opinion publique est donc traversée par des préoccupations perçues hier comme très différenciées, les premières étant l'apanage de la droite, les deux dernières des écologistes et de la gauche. Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Désormais, c'est sur les réponses simultanées (et immédiates)  à toutes ces questions qu'une majorité de français juge leurs élus. Idéologiquement, cette situation est sans doute plus favorable aux théses traditionnelles de la droite, mais c'est bien une exigence d'efficacité sur la totalité de ces sujets qui est souhaitée.
 



Autres articles de cette rubrique