Israel-Palestine, rompre l'engrenage des extrêmistes

Au Proche-Orient, la reprise brutale des violences entre israéliens et palestiniens crée une situation terrible, y compris au sein de l'Etat d'Israël dans les villes où cohabitent de longue date les différentes communautés. C'est le résultat d'un double chaos politique qui laisse le champ libre aux extrémistes des deux bords.

Le recul progressif et volontaire de l'influence des USA dans cette région du monde qui ne se dément pas avec Joe Biden, les oppositions existantes au sein de l'ONU et même de l'Union Européenne empêchent jusqu'ici toute initiative de paix crédible, pourtant urgente, afin d'arriver au plus vite à un cessez-le-feu.

La force armée israélienne s'impose, comme le montre le bilan matériel et humain dans la bande de Gaza, alors que plusieurs civils israéliens ont eux aussi payé de leur vie les attaques du Hamas.

Rompre avec cet engrenage meurtier est aussi indispensable que difficile puisqu'on ne voit pas de pays ou d'institution capable de l'imposer rapidement. A plus long terme, revenir à une paix durable passe à l'évidence par l'arrêt de la colonisation par Israël des quartiers et territoires habités par les palestiniens, plus largement par le respect des résolutions et décisions de l'ONU. Pour les palestiniens, compter sur les mouvements islamistes revient à s'isoler du monde occidental et même de plusieurs pays arabes importants de plus en plus bienveillants à l'égard d'Israël.

Il faut donc souhaiter que se lèvent des deux cotés  des mouvements populaires et des hommes ou femmes de bonne volonté pour arrêter l'escalade et avancer vers la seule solution possible, celle de la coexistence pacifique sous une forme ou une autre, entre les deux peuples.

A LA UNE